02
Jul
15

Le Jardin botanique de Curepipe

Hyophorbe AmauricaulisHyophorbe crurepipe blog

Le palmier unique au monde au jardin de Curepipe Hyophorbe Amauricaulis

Le jardin botanique a été fondé en 1870 par les descendants des colons français en tant que jardin d’acclimatation de plantes exotiques, ainsi que de jardin des plantes endémiques des Mascareignes. C’est le deuxième après le jardin botanique de Pamplemousses fondé au XVIIIe siècle et qui est le plus important de l’île. Celui de Curepipe s’étend sur deux hectares et possède entre autres nombre de palmiers, lataniers, fougères rares, tambalacoques, bois d’olive, bois de natte, palmistes bouteille, de vacoas et l’exemplaire unique d’hyophorbe amaricaulis, âgé de quatre-vingt-dix ans 1 et dont les graines sont stériles. On remarque également des bois d’ébène, des bois macaque, des exemplaires de bouquet banané, de fangames, de dragonniers-ombrelle, de coffea myrtifolia, de vacoas de Madagascar, de bois dure, etc. Le jardin possède dix-sept espèces uniques de l’île.Il existe un kiosque à musique datant de l’époque victorienne au milieu de la grande pelouse Ce jardin Couvre une superficie d’environ 25 arpents, a 2 de Curepipe une entrée est main entrance is on Botanical Garden Street at Les Casernes, and une autre Robinson street

Le jardin possède une rivière et un lac. Le jardin botanique de Curepipe est un jardin botanique situé à Curepipe, ville du centre de l’île Maurice dans les Hautes-Plaines-Wilhems. Il existe encore plusieurs arbustes parfois dans des allées au jardin botanique de Curepipe. J’ai admiré une variété à fleur blanches, mais les variétés à fleurs roses et rouges sont plus nombreuses. On peut déceler un éphémère parfum.

La multiplication se fait par Le palmier le plus rare au monde est Hyophorbe amaricaulis de Maurice, dont il ne reste qu’un seul spécimen connu, se trouvant actuellement dans le jardin botanique à Curepipe. Cet arbre a environ 10 mètres de haut. On pense que l’arbre de Curepipe a 50 ans. Peut être un peu plus.

Dans mon adolescence j’avais beaucoup fréquenté ce jardin. Ma marraine, Lydie Moutia qui était l’infirmière en chef très connue à la clinique Ferrière, m’invitait chaque année pour passer mes vacances chez elle. Une rue de Curepipe porte de nos jours son nom. Le palmier unique Hyophorbe Amaricaulis dernier est protégé par une structure métallique rustique au jardin botanique de Curepipe. Quelques rares mauriciens étaient au jardin quand j’ai photographié la plante en septembre 2008

Selon les experts actuels le plant unique n’aurait pas plus de 40 à 50 ans. La plante actuelle n’existait pas encore. Il est peu probable que l’on ait planté un seul arbre d’une espèce, il y a 50 ans. J’ai donc du voir d’autres plantes de cette espèce dans ce jardin.


0 Responses to “Le Jardin botanique de Curepipe”



  1. Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


%d bloggers like this: