29
Jul
15

Les parcs nationales de Maurice pour pantes endémiques.

Les parcs nationales de Maurice pour pantes endémiques.

Endemika la Pépinière Endemika Endemika a débuté sa pépinière depuis 1998:

Parc national des Gorges de la Rivière Noire

parc 1

Le parc national des gorges de Rivière Noire, a été crée a Maurice le5 juin 1994. Il est situé dans le sud-ouest.

Le parc est doté de deux centres d’information:  Petrin et Gde Riviere Noire. Le parc fait également partie de la réserve nommée Macchabee – reconnue par UNESCO en 1970. Plus de 60 kilomètres de sentiers sont dans le parc. Les plus importants sont ceux menant au sommet de l’île Maurice, le Piton de la Riviere Noire.La montagne Cocotte domine le parcparc 02

La  Vallée de Ferney

Située près de Plaisance, la vallée de Ferney est une réserve naturelle de 200 hectares avec de multiples variétés de plantes de l’île.

La forêt de la vallée héberge notamment le bois clou, un arbre endémique de l’île Maurice dont il ne reste que quatre spécimens. La vallée est également peuplée de bois d’ébène, Le site héberge même une usine sucrière ainsi qu’un musée du café..

En échange de 1 000 roupies (25,90 euros), le touriste peut choisir d’adopter un arbre de la vallée pendant 10 ans. “Cette somme est entièrement consacrée à la préservation du site »

Parc de Ferney

Située entre la montagne Lagrave et la montagne Lacelle dans le sud-est du pays, la Vallée d’Osterlog est un jardin  de plantes endémique. Sa flore comprend diverses espèces endémiques que l’on retrouve dans le forêts. Il y a  environ une soixantaine de plantes endémiques. Une plantation de palmistes endémiques surplombe le fond de la vallée.. La vallée tiendrait son ce parc abrite entre autres le  tambalacoque, le bois de natte, l’ébène marbré, le bois d’ébène noir et le bois d’olive , le bois Mapou, le bois sureau et le cactus indigène .

 

L’ile aux Aigrettes

L’île  aux Aigrettes, cet îlot calcaire à Maurice où se trouve de nombreuses espèces endémiques de la flore protégées par la Mauritian Wildlife Foundation .

L’île aux Aigrettes est une réserve n de 25 hectares, de l’autre côté du lagon  du lagon Parmi les indigenes : les ébéniers. L’île compte dix-huit espèces de plantes en voie de disparition ou très rares, Une pépinière possède  trente mille plants pour  repeupler d’autres endroits de l’ile< ; dont le bois d’Ebene les Bois de bœuf, Bois de Chandelle et Bois de Pipe.

Domaine de Bel Ombre, la réserve naturelle de Frédérica .

Le gouvernement a mis en œuvre un  projet touristique avec la collaboration de la Mauritian Wildlife Foundation  C’est une très grande réserve naturelle de l’île (250 hectares de nature préservée) av ec  une grande variété de plantes indigène, médicinales et fruitière Le château de Bel Ombre à été construit au XIX siècle, au milieu des  jardins centenaire à la française.

Le Château de La bourdonnais.

parc 05 labourdonnais

Situé dans le nord de l’île Maurice, au cœur d’un verger fertile et d’un magnifique jardin, se trouve le Château de Labourdonnais, où les plantes endémiques et une grande variété d’arbres exotiques. Le Château de La bourdonnais était la propriété de Christian Wiehe, une personnalité de la vie mauricienne du XIXe siècle qui fera prospérer le domaine. C’est en 1856 qu’il décide de commencer la construction du château et trois ans plus tard, la famille Wiehe emménagea dans l’une des plus belles maisons coloniales de l’île. Georges Wiehe est né dans cette maison

Le Château de La bourdonnais, d’inspiration architecturale néoclassique italienne, s’étend sur deux niveaux. Construite principalement en teck, la demeure a une double galerie à colonnades qui la protège du soleil et permet une meilleure ventilation. L’agencement des pièces est la caractéristique des demeures privées du XIXe siècle avec un vestibule central conduisant d’un côté à la salle à manger et de l’autre au grand salon. Les chambres se trouvent à l’étage.

Les jardins et vergers

Outre des plantes endémiques, les vergers recèlent une cinquantaine de variétés de manguiers centenaires, des arbres à épices comme le muscadier ou le giroflier ainsi que de nombreux arbres fruitiers exotiques tels que la pomme jacot, le sapotier, le jamalac et pomme cythère.

Plus loin, on trouve la papayer, la manguier, la goyave ou le fruit de la passion


0 Responses to “Les parcs nationales de Maurice pour pantes endémiques.”



  1. Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


%d bloggers like this: